Début du combat : 30/03/2009

Date de clôture du dossier : 01/06/2011

Combat porté par : Lionel

geo_mashup_map

La lutte contre les déchets aquatiques fait parti des campagnes de Surfrider Foundation Europe (SFE) notamment à travers les Initiatives Océanes et Riverine Input.

Depuis 1995, SFE met en lumière la problématique des déchets présents sur nos côtes. Par ailleurs nous faisons circuler une pétition afin de faire reconnaître par l'Union Européenne les déchets aquatiques comme une véritable pollution.

La plage dite d’Epluchures Beach (plage de l’Huveaune dans la dénomination officielle) est l’une des plages les plus polluées de Marseille du fait de sa situation géographique (large ouverture sur la rade, contiguë avec l’estuaire de l’Huveaune, orientée plein ouest directement sous les vents dominants lors des passages pluvieux d’ouest) et de sa forte fréquentation (lieu de pique-niques sur le sable et dans les digues).

Par temps de pluie, les égouts de la ville débordent dans l'Huveaune. La Méditerranée reçoit alors le contenu des égouts de la ville auquel s'ajoutent les déchets situés dans le lit de l'Huveaune et emportés par le courant. La majorité de ces déchets se retrouvent ensuite sur la plage.

Il y a donc une double pollution: les bactéries et les déchets aquatiques.

Le 2 mai 2010, l'antenne Surfrider Bouches-du-Rhône a organisé une journée de sensibilisation et de revendications sur Epluchure Beach. Un enterrement symbolique de la plage sous les déchets aquatiques a eu lieu et un prélèvement d'eau a été fait sur place (après qu’il ait plu le matin même). Les résultats de cette analyse de l'eau montrent une concentration bactériologique (Escherischia coli) plus de dix fois supérieure aux seuils autorisés par la directive européenne de 2006 relative aux "eaux de baignade".

A travers la plage d’épluchure Beach, c’est l’ensemble de la pollution des plages que SFE souhaite traiter.

Ce combat est maintenant considéré comme un combat classé. Pour plus d'information sur les mesures prises par la métropole Marseillaise pour résoudre cette problématique, nous vous invitons à consulter son contrat de baie. SFE continue de s'investir sur cette problématique en organisant régulièrement des Initiatives Océanes sur cette plage.

Le Gardien

Lionel était investi au sein de l'association Surfrider Foundation Europe en tant que responsable de l'antenne locale SFE Bouches-du-Rhône.DSC_1061

Mai 2009 : Courrier à la Direction de la propreté de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole pour signaler une pollution chronique aux déchets aquatiques sur les plages de Marseille.

Juin 2009 : Le poste de secours installé sur la plage signale désormais tous dépôts de déchets ou de jets clandestins afin de procéder à l'enlèvement.

Mai 2010 : Fin de la pétition remise à la Commission Européenne lors des European Maritim Days. Objectif: faire reconnaître par l'Union Européenne les déchets aquatiques comme une véritable pollution.

2 Mai 2010: Lionel, le gardien et les bénévoles de l'antenne locale des Bouches-du-Rhône organisent une journée d'animation et de sensibilisation avec notamment un enterrement de plage et un prélèvement d'eau effectué. La concentration bactériologique constatée est plus de 10 fois supérieur aux seuils autorisés par la Directive de 2006 sur les "eaux de baignade".

Mai 2011 : 2ème journée d'Epluchures Beach. A cette occasion, le gardien contacte l'élu à la Mer et au Nautisme de la ville de Marseille pour lui proposer de consulter Surfrider Foundation Europe au sujet de son "plan-plage" (plan visant à structurer le littoral marseillais). Au vue de l'importance du dossier et de son implication dans les différentes missions de la coordination méditerranéenne, le dossier est classé et devient une campagne du bureau marseillais de Surfrider, en concertation avec les bénévoles de l'antenne Bouches-du-Rhône dont Lionel, le gardien, est responsable.

Chronologie des faits

Laisser un commentaire