Début du combat : 12/03/2013

Date de clôture du dossier : 13/01/2013

Combat porté par : Martine

geo_mashup_map

Le combat Gaz des Salins des Landes a vu le jour en hiver 2011 en réaction à un projet d’EDF qui consistait à creuser des cavités dans le sol salin de Pouillon afin de pouvoir stocker du gaz naturel. Le problème majeur, qui est devenu l’objet même de l’engagement de l’antenne Sud-Landes, était la construction d’une double canalisation de 40 km, traversant les zones protégées Natura 2000, les nappes phréatiques et les sous-dunes, afin de rallier le site à l’océan. Cela afin de récupérer l’eau nécessaire à la création de ces cavités, la rejetant ensuite dans l’océan chargée de saumure, dans des quantités et une fréquence telles que l’écosystème en aurait été sérieusement affecté.

Martine, la Gardienne de la Côte et responsable de l’antenne SFE Sud-Landes, a assisté à de multiples réunions organisées lors du débat public. L’antenne a par ailleurs déposé un cahier d’acteur présentant les risques réels d’un tel projet sur l’environnement. Au cours de l’été 2012, une pétition a été déposée à la sous-préfecture des Landes ; le président de la République et les ministres concernés ont été saisis par courrier pour prononcer l’annulation du projet.

Durant près d'un an, la Gardienne et le Collectif citoyen « Stockage-Gaz Landes » ont mené une lutte constante et soutenue contre le projet d'EDF. En effet, ces derniers ont su occuper le terrain médiatique grâce à diverses réunions d’informations, campagnes de communication ou interviews aux journalistes. Lors de la saison estivale 2012, ils ont largement communiqué sur le projet à l’ensemble des touristes visitant la région (campagne en plusieurs langues). En juillet 2012, Catherine Greze, députée Européenne du Sud-Ouest, a apporté son soutien à la Gardienne et au collectif, et a porté un recours au niveau de la Commission Européenne en ce qui concerne la traversée de zones sensibles et protégées par le saumoduc.

En Aout 2012, l’Eurosima (cluster des entreprises de la glisse) a rejoint l’opposition au projet et a édité un autocollant disant « NON au saumoduc ». Le 30 septembre, le collectif, l’antenne SFE Sud-Landes et les pêcheurs de Capbreton sont intervenus lors du Quiksilver Pro France (étape du tour professionnel de surf à Hossegor) sous la forme d’un happening pour clamer leur opposition au projet. Le 2 novembre 2012 a été projeté le film « La disparition du surfeur landais » à l’initiative de l’antenne SFE Sud-Landes. Du 3 au 6 novembre, une exposition gratuite a également été organisée à Seignosse pour sensibiliser d’une façon tout à fait différente les citoyens. Intitulé « Surfing Arts by Shaper », cet événement a permis « d’imaginer, d’inventer un nouveau langage, de penser une nouvelle approche de la planche de surf, de créer et non pas de recréer ».

Le 13 janvier 2013, Henri Emmanuelli, président du Conseil général des Landes, a annoncé l'abandon officiel du projet. Les études ont démontré que sa rentabilité était très aléatoire et son intérêt économique pas assez convaincant. Faute de solution alternative, le projet a été définitivement abandonné.

Le combat Gaz des salins a fait l’objet d’une conférence au Campus Surfrider.

Le Gardien

Martine est la responsable de l'antenne locale SFE Sud-Landes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Septembre 2011 : Rencontre entre EDF et SFE. La Gardienne, Martine, rencontre deux membres de la CPDP (Comité Professionnel Du Pétrole) dont le Président.

Octobre 2011 - Janvier 2012 : Débat public
SFE a déposé un cahier d'acteur et la Gardienne a participé à toutes les réunions du débat public

Décembre 2011 : Pétition relayée

Janvier 2012 :

  • Appel à mobilisation envoyé au réseau local de SFE
  • Rassemblement organisé à Messanges (700 personnes mobilisées)
  • Échanges avec les membres de l'Eurosima qui se rajoutent à notre cahier d'acteur "les industries majeures européennes de la glisse basées en Aquitaine sont mobilisées"

Mars 2012 : La commission particulière du débat public a rendu son avis qui s'avère être davantage un bilan du débat public. Il y est noté cependant une majorité d'opposants que de partisans au projet et un débat tendu.
Envoi d'un emailing à nos adhérents et sympathisants aux départements 40, 24, 33, 64 et le 47 pour les informer de la suite du combat (cahier d'acteur, mobilisation, participation aux réunions du débat public...) et les inviter à la journée conférence-débat-concert du 01 avril 2012.

01 avril 2012 : Journée conférence-débat-concert : l'antenne Sud-Landes y tient un stand tout au long de la journée et informe et répond aux questions du public. Grégory Le Moigno, Chargé du Programme Patrimoine et Vague, intervient sur la thématique environnement et écologie.

Avril 2012 :

  • Le député J-Pierre Dufau s'oppose au projet.
  • Une motion a été votée par la communauté de communes MACS à l'unanimité (une abstention) contre la réalisation du projet.
  • Le président du Conseil Général des Landes, Henri Emmanuelli nous a fait savoir qu'il veillerait à défendre l'intégrité du patrimoine naturel landais et tout les enjeux socio-économiques qui en découlent.
  • Les pourparlers avec la CCI nous laissent envisager raisonnablement qu'elle puisse modifier sa position sous la pression de quelques fédérations fortement hostiles au projet et à la lueur des prises de positions récentes des élus locaux.
  • Peggy Kançal, conseillère régionale des Landes, s'est chargée de faire remonter au Conseil Régional d'Aquitaine l'indignation des landais et faire discuter le sujet à l'assemblée régionale.
  • Pétition : cap vers les 10 000 atteint.

Juin 2012 :

Organisation le 2 ou le 9 juin d'une manifestation à Dax sous la forme d'un stand au carrefour du marché couvert pour passer notre message dans le calme et pour informer encore et toujours les populations.

Le Ministère de l'écologie vient de signer la circulaire (application immédiate) pour l'élaboration du réseau européen Natura 2000 en mer. Une mauvaise nouvelle pour EDF qui souhaite relarguer sa saumure dans notre bel océan atlantique.

06 juin 2012 : L'Eurosima a officialisé son soutien et nous a rejoints dans ce combat.

19 juin 2012 : EDF, maître d'ouvrage de l'opération qui pourrait s'associer avec le géant russe Gazprom, a décidé de poursuivre son projet malgré les fortes oppositions. EDF précise dans un communiqué que "les résultats du forage en cours attendus pour la fin de l'année, seront déterminants pour la décision de lancer ou non la phase suivante".

Été 2012 :

  • Catherine Greze, députée Européenne du sud-ouest de passage à Pouillon, porte un recours au niveau de la commission européenne contre le projet EDF relatif à la traversée des zones sensibles et protégées.
  • Création d'une nouvelle association pour la Sauvegarde du Patrimoine Naturel Landais à Pouillon, qui va oeuvrer sur son territoire contre l'implantation du projet EDF.
  • Le président de la république a été saisi, par courrier par le collectif citoyen, ainsi que les ministres concernés afin d'avoir leur sentiment sur ce dossier.
  • L'antenne et le collectif de citoyens ont réalisé des affiches d'information apposées à l'entrée de chaque plage ainsi que des présentoirs d'infos traduits en anglais, allemand et espagnol à l'attention des offices de tourisme. Mr Kerrouche, au nom de la communauté des communes MACS et Mr Bouyrie en tant que Vice-Président Conseil Général des Landes, Président du Comité Départemental du Tourisme et Maire de Messanges se sont associés à cette campagne.

18 juillet 2012 : Une délégation (représentants du collectif citoyen et de différentes associations dont Surfrider Foundation Antenne Sud Landes ) est reçue par le Sous-Préfet des Landes dans l'objectif de remettre notre pétition et de réclamer le droit de participer au nom des citoyens aux futures concertations afin que soit ainsi véritablement prise en compte la volonté de la population de refuser ce projet.

19 juillet 2012 : Reportage sur TF1 avec la Gardienne

Août 2012 : L’EuroSIMA a édité des autocollants sur lesquels est inscrit un grand « NON » afin d’inviter la population à signer la pétition contre le projet Salins des Landes mené par EDF

05 septembre 2012 : (Article Sud-Ouest) H.Emmanuelli a rencontré les responsables d'EDF et leur a demandé de travailler à l'élaboration d'une solution alternative au rejet de la saumure sur la côte sud des Landes, incompatible avec l'image touristique du département.

08 septembre 2012 : Le communiqué d'Henri Emmanuelli a quelque peu modifié le plan de bataille du collectif, une réunion a été organisée à la hâte pour répondre à la demande de Sud-Ouest. Un communiqué a été rédigé par le collectif et la Gardienne.

24 septembre 2012 : Distribution de tracts par le collectif.

28 septembre 2012 : Vidéo réalisée au nom de l'aide aux initiatives locales.

30 septembre 2012 : Le collectif, l'antenne Sud Landes, les pêcheurs se sont organisés pour créer un évènement (happening) sur le site de la quik pro. Objectif: sensibiliser la population.
Le Président du Conseil Régional d'Aquitaine et du GIP littoral souhaite collaborer avec les opposants au projet

Octobre 2013 : Fête de la Rose (Soustons), H.Emmanuelli a annoncé qu'il n'y aurait pas de saumoduc dans les Landes. Le CG soutient le projet mais est contre les rejets en mer.

19 octobre 2012 : Réunion du collectif

30 octobre 2012 : Emailing, avant-première vidéo (départements 40, 64, 33 soit environ 4 000 personnes)

02 novembre 2012 : Avant-première vidéo "la disparition du surfeur landais" (vidéo financée à hauteur de 300 euros par l'aide aux initiatives locales). Quatre-vingt personnes présentes.

03 au 06 novembre 2012 : "Surfing Art by Shapers" : exposition gratuite de planches de surf à Seignosse. Quatre jours pour imaginer, inventer un nouveau langage, penser la nouvelle approche d'une planche de surf, créer et non pas recréer, en un mot : innover.

19 novembre 2012 : EDF participe à un consortium qui a déposé vendredi 16 novembre une lettre d'intention annonçant son intérêt  pour la société TIGF (gestionnaire de gazoducs et d'installation de stockage de gaz) mis en vente par le groupe.

Fin 2012 : Les résultats des derniers forages tests seront bientôt connus. Ce n'est qu'aux termes de ces études, des apports de la concertation et l'obtention des autorités administratives que EDF prendra sa décision finale d'investir ou pas.

04 décembre 2012 : Emailing retour sur les 5 combats phares 2012 en Aquitaine (4692 personnes dans le 64, 47, 33, 40 et le 24).

26 décembre 2012 : Veillée préparatoire.

29 décembre 2012 : Cérémonie commémorative en souvenir des grands projets inutiles imposés comme le gaz salins à Capbreton.

13 janvier 2013 : Emmanuelli annonce l'abandon du projet. Les études ont démontré que la rentabilité de ce projet était très aléatoire et son intérêt économique pas assez convaincant. Faute de solutions alternatives, Emmanuelli a obtenu du PDG Henri Proglio l'arrêt du projet.

Chronologie des faits

Laisser un commentaire