Début du combat : 03/11/2011

Date de clôture du dossier : 02/07/2013

Combat porté par : Siège SFE

geo_mashup_map

Le projet de piste longue de l’aéroport de Mayotte, à l’étude depuis 2003, est actuellement soumis à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Présentée comme un atout de développement économique et touristique, cette piste longue aura des conséquences désastreuses sur l’écosystème de l’île, considéré par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) comme l’un des 34 points chauds de la biodiversité mondiale, c’est-à-dire un site sur lequel la biodiversité est mise en péril par les activités anthropiques.

En 2011, Surfrider Foundation Europe et Gildas, le Gardien, ont participé au débat public initié par le Ministère en charge de l’Ecologie et organisé par la Commission nationale du Débat public ; 21 réunions publiques ont ainsi eu lieu. Dans le même temps, un communiqué de presse a été envoyé afin de faire entendre l’avis défavorable du Gardien et de Surfrider concernant ce projet.

L’Etat a décidé que des études complémentaires étaient indispensables afin d’affiner les deux scénarios en compétition. Le calendrier prévoyant une mise en service en 2015 apparaît compromis.

En février 2012, suite au compte-rendu du débat public réalisé par la CPDP (Commission Particulière du débat Public), le maître d’ouvrage (la Direction générale de l’Aviation civile) disposait alors de trois mois pour rendre sa décision publique concernant la poursuite de ce projet. L’État a décidé que des études complémentaires étaient indispensables afin d’affiner les deux scénarios en compétition. Le calendrier prévoyant une mise en service en 2015 semblerait compromis.

Le 27 juin 2013, la commission Mobilité 21, dans le cadre du Schéma national des infrastructures de transport, a rendu un rapport hiérarchisant plus de 70 projets d’infrastructures en France. Ainsi, en raison de coupes budgétaires, plusieurs projets, dont la piste longue de l’aéroport de Mayotte, sont repoussés à l’horizon 2050. Pour l’association, c’est une victoire face à ce non-sens écologique.

Le Gardien

Gildas, ancien Gardien de la Côte dans le combat de la Piste longue de Mayotte, a dû mettre un terme à son engagement citoyen avant de connaître le dénouement de ce combat. Nous le remercions pour tout le temps qu’il a pu y consacrer.

27 Juin - 11 Décembre 2011 : Débat public (Initié par le ministère de l’Écologie et décidé par la Commission nationale du débat public, une Commission particulière du débat public avait été créée en juin 2010). 21 réunions publiques : 17 de proximité et 4 thématiques.

Novembre 2011 : SFE et le Gardien profitent de la Commission particulière du débat public pour faire entendre leur avis et s’opposer à ce projet en envoyant un communiqué de presse.
Le débat public a été repoussé suite aux 44 jours de blocage

Février 2012 : Compte rendu du débat public par la CNDP: les Mahorais favorables en majorité au scénario 2.
Le maitre d'ouvrage, le ministère de l'Ecologie en l'occurrence, a désormais trois mois pour rendre une décision publique sur les suites à donner au projet et à ces éventuelles modalités. Le début des travaux est envisagé en 2015, pour une durée de 2 ou 3 ans.

Mars 2012 : Nicolas Sarkozy se positionne officiellement comme favorable au projet

Avril 2012 : François Bayrou se positionne officiellement comme favorable au projet

07 Mai 2012 : Décision du maitre d'ouvrage. Le gouvernement demandes des études complémentaires (mais pas de calendrier) pour établir le scénario: ce qu'a fait en long, en large et en travers depuis des années la Direction Générale de l'Aviation Civile et le renvoie au nouveau Gouvernement.
François Hollande serait favorable au projet. La décision prise par l'Etat sur le principe et les conditions de la poursuite du projet de piste longue adaptée aux vols long-courriers de l'aéroport de Mayotte vient d’être publiée au Journal Officiel : il faut affiner les études, mais une déviante d’un scénario est déjà recalée.

mars 2013 : Découverte d'une espèce très rare sur la zone : volonté du président du conseil général de construire cette piste en harmonie avec son environnement, avec l'aide des nouvelles technologies.

2 juillet 2013 : Rapport de la commission mobilité 21 : le projet est classé " non-prioritaire", c'est-à-dire qu'il ne sera plus envisagé avant 2030 à 2050! Nous considérons donc le combat comme gagné mais restons cependant vigilants.

Chronologie des faits

Laisser un commentaire