Début du combat : 02/03/2017

geo_mashup_map

Matosinhos est la deuxième plage du Portugal la plus utilisée par les surfeurs. Pendant les week-ends plus de 500/1000 surfeurs utilisent cette plage.

Une première alerte est lancée par le Conseil Municipal qui prévient toutes les écoles de surfs, associations etc. que la pratique des sports de vagues et la baignade sont déconseillés de Novembre à Mars 2016. En cause, la station d'épuration qui subit des travaux (mise en place d'un traitement secondaire) ne traitera plus les rejets durant cette période.

En plus de la station d'épuration les rivières et les ruisseaux contribuent à aggraver la qualité de l'eau ... Cependant, malgré la bonne volonté du conseil municipal, le rejet des eaux usées domestiques, le bétail et les pratiques agricoles industrielles et inappropriées ont conduit à une dégradation de la qualité des eaux de surface dans les rivières et les cours d'eau qui se jettent sur la côte.

La mauvaise qualité de l'eau est récurrente. Une pollution organique, inorganique et microbiologique ont déjà été échantillonnées avec des hauts niveaux d'Escherichia coli. La nécessité d'une planification et la gestion intégrée des ressources en eau est urgente.

Notre gardiens soutenu par l'antenne Surfrider de Porto, souhaite pouvoir réaliser des mesure hebdomadaire de la qualité de l'eau, en recueillant des données concrètes et indépendantes pour faire pression sur les autorités locales (ville, gouvernement, etc.) afin de trouver les sources de pollutions et prendre des mesures de sauvegarde de l'environnement et des surfeurs dans la concertation et la transparence.

 

Le Gardien

Ricardo Lopes Rego

Ricardo

Novembre 2016 : Des articles parlent du problème en détail sur la qualité de l'eau due à un interruption du traitement de l'eau lors des travaux de la STEP prévu pour Mars.  Problème avec d'une très grande importance pour ce spot de surf près de Porto.

SURFTOTAL (magazine de surf portugais) en parle  :

 

 

Chronologie des faits

Laisser un commentaire