Début du combat : 03/11/2011

Date de clôture du dossier : 09/11/2016

Combat porté par : Bertrand

geo_mashup_map

Les granulats marins sont utilisés dans la construction. Actuellement, les ressources sont principalement terrestres. Cependant, les grands industriels (Lafarge, Cemex,Vinci ...) souhaitent augmenter la part issue des fonds marins.

Deux projets d’exploitation de granulats marins sont en cours de demande de concession et d’autorisation concernant les fonds sous-marins au large de Saint-Valéry-en-Caux. Pourtant, en aspirant les granulats marins, fragments de roche pouvant mesurer jusqu’à 125 mm et constituant la base de tout matériau destiné aux travaux publics, les cimentiers détruisent toute vie sur le fond de ces zones provoquant un nuage turbide de plusieurs centaines de km². Ce projet est un outrage à l’environnement, bouleversant les fonds marins et au-delà : les sites de plongée, la qualité de l'eau de baignade et/ou encore la chaîne alimentaire.

En aspirant les granulats marins, qui sont des fragments de roche pouvant mesurer jusqu'à 125 mm et formant le constituant de tout matériau destiné aux travaux publics, les cimentiers détruisent toute vie sur le fond de ces zones provoquant un nuage turbide de plusieurs centaines de km2. Le projet aura des impacts sur le fonds marins mais pas seulement : les sites de plongée, la qualité de l'eau de baignade (par le phénomène de surverse des sédiments fins en surface), la chaîne alimentaire (faune et flore benthique) ou encore les nuisances sonores sont des paramètres à prendre en considération.

Il y a quelques années, un consortium de cimentiers a déposé une demande de concession d'exploitation de fond marin pour l'utilisation de granulats marins dans le domaine de la construction. Deux zones pour une superficie totale de 34km2 sont concernées dont une partie dans une zone Natura 2000. La concession serait de 30 ans.

Bertrand, le Gardien, qui œuvre au sein du collectif Totemdemer, demande un moratoire de trois ans sur ces projets afin de débattre de la préservation de ces ressources non renouvelables et trouver une solution alternative à l’utilisation des granulats dans la construction, notamment en améliorant le recyclage des déchets des travaux de bâtiments. Pour se faire, il a réalisé un site internet : Totemdemer, mettant en avant la biodiversité magnifique mise en danger par ce type d’exploitation. Afin d’informer la population des dangers de ces projets, SFE et Bertrand ont réalisé une carte de l’ensemble des concessions destinées à l’exploitation de granulats marins et envoyée à plus de 1500 personnes. Cette problématique a aussi fait l’objet de plusieurs articles, dont un  abécédaire des granulats marins.

C’est en ce sens qu’un journaliste scientifique a réalisé, avec lui, le documentaire « Des carrières sous la mer » qui permettra de sensibiliser le plus grand nombre aux impacts engendrés par de tels projets. La mobilisation du Gardien et de son collectif a permis de voir rallier de nombreux citoyens à sa cause.

Malgré son exceptionnelle motivation et son travail quotidien, sur les six concessions réclamées par les porteurs du projet d’exploitation, trois ont déjà été accordées. Si vous aussi vous voulez apporter votre contribution à Bertrand, contactez le collectif « Totemdemer ».

Le Gardien

Bertrand est le coordonnateur du collectif « Totemdemer ».

plongeur-BG

Novembre 2011 : Tous les clubs de plongée de Haute Normandie, les principales associations de défense de l’environnement, certains politiques (au niveau local et national) ont été informés des impacts de ce projet.
Bertrand, le GDC a obtenu le soutien de beaucoup d'associations et d'un réseau d'experts scientifiques.
Il a par ailleurs rencontré l'avocat Jean Grésy qui a su faire reculer un projet similaire.

14 février 2012 : Arrêté préfectoral autorisant l'exploitation pour le GIE Manche Est.

12 juin 2012 : Le GIE Manche a démarré, l'exploitation de la concession de 34 km2 dite de la "côte d'Albatre" au large de St valéry en Caux.

Juillet 2012 : Documentaire vidéo réalisé.

Été 2012 : Stratégie du grain de sable (envoie aux rédactions des journaux nationaux et régionaux).

Octobre 2012 : Demande à Duclos de transfert de sa thèse sur "les impacts morpho-sédimentaires de l'extraction de granulats sur les fonds marins dans la Manche orientale".

13 et 14 novembre 2012 : Rencontres internationales de la biodiversité marine (des bénévoles de SFE sont présents).

Novembre 2012 : Abécédaire du granulat marin

18 janvier 2013 : Conseil National de la Mer et des Littoraux (juriste de SFE est présente). Les exploitants de granulats marins y ont été très bien représentés. Comment se fait-il qu'une société étrangère puisse exploiter une concession de granulats marins dans les eaux françaises?

20 janvier 2013 : Carte sur les exploitations de granulats marins + emailing (départements 14, 27, 50, 60, 61, 62, 76, 80) envoyé à 1500 personnes.
La carte a deux mérites : baser nos sources ailleurs que sur des documents de l'Ifremer ou de l'UNPG ; définir la notion de surface impactée qui dépasse de loin la zone d'une concession.

février 2013 : Réunion de lancement des Assises de la Mer et du Littoral au CNML : le thème principalement abordé fut la nécessaire mise en place de stratégie nationale pour la mer et le littoral.

08 mars 2013 : Décret accordant l'extraction de granulats marins au GIE « Saint-Nicolas » la concession de granulats marins dite « de Saint-Nicolas »

16 avril 2013 : Décret accordant l'extraction de granulats marins au GIE "Gris Nez" la concession de granulats marins dite "de Gris Nez".

Chronologie des faits

http://www.dailymotion.com/video/x10c159_le-sable-enquete-sur-une-disparition-1_webcam

http://www.dailymotion.com/video/x10c233_le-sable-enquete-sur-une-disparition-2-et-fin_webcam

http://future.arte.tv/fr/sujet/nos-plages-court-de-sable

Laisser un commentaire