Début du combat : 22/08/2016

Combat porté par : Tobé de l'antenne Surfrider Porto

geo_mashup_map

L'Algarve est la région la plus au sud du Portugal. Sa côte magnifique, parsemée de criques et de falaises, attire chaque année de nombreux touristes. Le gouvernement Portugais a récemment décidé d'attribuer des concessions pour la recherche de pétrole et de gaz au large de l'Algarve.

Cette côte est ainsi menacée par des projets de forages pétroliers et gaziers offshore. Les impacts directs de ces forages sont:

  • pollution résiduelle de l'air et de l'eau (relargage de substances dangereuses pour l'Homme et les écosystèmes ;
  • exacerbation du changement climatique par la production supplémentaire de CO2 et de CH4 ;
  • risque de marée noire et donc de destruction des écosystèmes.

Ces risques seront accrus en cas d'utilisation des techniques de fracturation hydraulique (techniques permettant de libérer du gaz ou du pétrole en fracturant la roche par l'injection d'eau et de substances chimiques sous pression).

Surfrider Foundation Europe a décidé de monter un combat Gardiens de la Côte pour lutter contre ces projets de forages offshore. Pour mener à bien ce combat, nous pouvons nous appuyer sur nos quatre antennes Portugaises (Surfrider Porto, Surfrider Azores, Surfrider Ericeira et Surfrider Lisboa). Ces antennes relayent notre position au niveau local. Nous avons également souhaité rejoindre la plateforme PALP (Plataforma Algarve Livre de Petroleo) qui rassemble les associations positionnées contre ces forages.

Le Gardien

Tobé de l'antenne Surfrider Porto

logo Surfrider Porto

logo Surfrider Porto

Juillet 2016 : Surfrider Foundation Europe rejoint la plateforme PALP

Janvier 2017 : Le gouvernement portugais a annulé le forage pétrolier en algarve ! Cependant  le test de forage pétrolier s'est orienté vers "Alentejo" et "Peniche". Les gardiens se concentrent désormais sur la région en question. ENI et GALP ont demandé un titre d'utilisation privée de l'espace maritime national pour un exercice d'essai de forage pétrolier. Celui-ci aura lieu à 46,5 kilomètres de la côte vincentienne (Alentejo) et à une profondeur maximale de 1070 mètres.

Chronologie des faits

Laisser un commentaire