Début du combat : 21/07/2011

Date de clôture du dossier : 05/03/2013

Combat porté par : Gerard

geo_mashup_map

À Crab Island et Point Doolin, les vagues se brisent sur les massifs calcaires et forment depuis des siècles des tubes impressionnants.

Mais en 2010, un projet d'extension de quai pour accueillir des ferries plus gros vient menacer ces spots et notamment la vague de Doolin Point. les ferries exigent une plus grande jetée afin de répondre à une réglementation de l'Union Européenne sur les passages de ferries commerciaux. Depuis, ces spots sont sous la menace, et notamment la vague de Doolin Pier

Le projet choisi par Clare Co. Council va certainement  nuire aux deux vagues de Crab Island et Doolin Point, créant du Backwash. De plus, il sera alors très dangereux pour les surfeurs de rejoindre le line up, les obligeant à ramer au milieu des ferries! Les conséquences sur les vagues ont été ignorées.Les surfeurs aussi bien irlandais qu'internationaux se mobilisent pour une prise en compte de leur point de vue dans l'élaboration du projet. Ils souhaitent que le projet soit repenser pour satisfaire au mieux les intérêts de tous les concernés.

Gerard, Gardien sur ce dossier et responsable de SFE antenne Munster, a rapidement édité une pétition pour protester et mobiliser contre ce projet. En 2010, après plusieurs discussions et réunions publiques, le projet fut dans un premier temps annulé. Malheureusement, en mai 2011, les autorités locales ont voté à l’unanimité la reprise du projet initial. Si ceci semblait clôturer le combat, il restait encore la possibilité de saisir les hautes instances de l’Etat, puisqu’avant le début des travaux, le conseil municipal se doit d’obtenir l’autorisation du Ministère en charge de l’Environnement pour une autorisation d’aménagement du littoral. Ledit Ministère a statué que le conseil devait présenter une nouvelle demande de permis d'urbanisme pour la jetée et préparer une étude sur les impacts environnementaux, afin de répondre aux craintes des surfeurs quant aux impacts possibles sur la vague.

En janvier 2012, le Comté de Clare a engagé des consultants pour présenter une nouvelle demande de permis d'urbanisme pour la jetée et élaborer une étude d’impact environnemental. Selon l'étude d'impact environnemental remise en juillet 2012, le projet n'aurait pas d'impacts néfastes sur les vagues. Le 31 octobre 2012, un organisme national indépendant, a tenu une audience dans le comté de Clare pour présenter l'application du projet et l'étude d'impact environnemental associée. Le West Coast Surf Club, l'Irish Surfing Association et le Gardien ont saisi cette occasion pour présenter les opinions de plusieurs témoins experts, notamment le Dr. Shaw Mead, sur le manque d'informations critiques dans l'étude d'impact présentée par le comté de Clare. En novembre 2012, la municipalité a organisé un forum public où les opposants au projet ont pu, une nouvelle fois, exposer leurs arguments contre l’extension du quai.

En mars 2013, le projet a définitivement été approuvé et le quai devrait être achevé d'ici début 2015. C’est une défaite pour le Gardien et Surfrider, mais nous tenons à féliciter l’investissement des personnes engagées dans ce combat et les remercier pour leur confiance envers l’association. D’ailleurs, ces mêmes personnes qui se sont battues contre le projet continuent de s’investir en s’impliquant dans les travaux afin que la réalisation du projet ait un minimum d’impact sur la vague.

Le Gardien

Gerard est responsable de SFE antenne Munster (Irlande).

28. 1. gerard - doolin pier - @ Gerard Clark

Juillet 2010 : Lancement de la pétition.

Été 2010 : Depuis mai 2010 plusieurs demandes, faites par le West Coast Surf Club et l'Irish Surfing Association, adressées au Conseil du Comté de Clare pour annuler les plans du projet, travailler et collaborer ensemble sur un nouveau projet. La partie 8 du projet ne reconnait pas le site comme un spot de surf. Clare CoCo a finalement consenti d'étudier la modélisation des vagues (15/08/2010)

Novembre 2010 : Rencontre avec Clare CoCo qui a présenté les résultats de son étude sur la modélisation des vagues. Or il a été démontré par des photos et images des vagues que leur modélisation était fausse et inexacte: Clare Coco a pris en compte 1m de houle or la houle est de 1 à 5m de haut. Des études supplémentaires devaient-être réalisées par Clare CoCo mais rien n'a été fait.

Décembre 2010 : 1ère victoire des surfeurs: après plusieurs discussions et réunions publiques, le projet de 6 millions d'euros est sur le point d'être retiré pour qu'un nouveau projet soit étudié et présenté publiquement. Un nouveau projet a été proposé à Clare CoCo: déplacer la construction de 25m et réduire la longueur du quai de 15m afin de réduire l'impact sur les vagues.

Mars 2011 : Clare Coco a approuvé à l'unanimité (32 membres) les plans du projet initial qui menacent les vagues.

Avril 2011 : Cependant avant le début des travaux, Clare Coco doit obtenir l'autorisation du Ministère de l'Environnement pour détenir une licence de développement du littoral. Le Ministère a d'ores et déjà demandé à Clare Coco d'entamer une étude de modélisation des vagues en réponse aux craintes des surfeurs.

Septembre 2011 : An Bord Pleanála a statué que le conseil devait présenter une nouvelle demande de permis d'urbanisme pour la jetée et préparer une étude sur les impacts environnementaux. Cette décision fait suite à la présentation des surfeurs qui craignent que la jetée détruise la vague Doolin Point, vague de classe mondiale. Les surfeurs l'ont comparé à la vague légendaire Pipeline à Hawaï.

Octobre 2011 : De nouveaux plans de la jetée (6 000 000 euros) dans le nord de Clare ne seront pas déposés avant l'année prochaine. Clare Coco avait initialement prévu que la jetée, qui fonctionne comme une passerelle vers les îles d'Aran, serait en place d'ici la fin de cette année. Tom Tiernan, fonctionnaire du Conseil qui supervise le projet, a déclaré qu'il faudrait "quatre à cinq mois" pour préparer l'étude d'impact. Le conseil devrait déposer la demande au début de 2012. Clara Coco espère que le quai sera en place pour la saison 2013 du tourisme.

Janvier 2012 : Clare Coco a engagé des consultants Malachy Walsh & Partners qui sont désignés pour présenter une nouvelle demande de permis d'urbanisme pour la jetée et élaborer une EIE.
Organisation d'une assemblée publique de consultation. Toute personne concernée par le développement jetée et intéressé par les nouveaux plans, est invitée à assister à cette réunion.
3 options différentes pour le développement controversé de Doolin, pour un coût estimé à € 5 millions, ont été présentés aux parties intéressées lors de la réunion de consultation: Clare Coco avait obtenu le permis de construction de la jetée environ 75 m à l'ouest de la jetée existante mais cela avait été contesté car ce projet aurait dû être accompagné par une Étude d'Impact Environnemental.
Porte-parole du club de surf a souligné que l'organisation n'était pas opposée à ce projet, mais souhaitait que les surfeurs soient pris en compte : la production de la modélisation des vagues crédible pour toute proposition de nouvelle jetée permettrait de répondre à certaines des préoccupations des surfeurs.

Aout 2012 : Le Conseil a décidé de continuer la construction de l’embarcadère qui fera 10m de large sur 103m de long et se trouvera à 75m de la vague de Crab Island. Le projet devrait être terminé pour la fin de l’été 2014 (20 Aout 2014).
Le Conseil a dépensé la somme de 250 000 euros  pour permettre la construction de l’embarcadère. Cette somme a été répartie en plusieurs collaborateurs :

  • 120000 €  pour Malachy Walsh and Partners, principal chargé de l’EIE
  • 30000 € pour An Bord Pleanàla
  • 26000 € pour Guerin and Considine Ltd

De l’EIE ressort que la mise en place de l’embarcadère ne devrait pas atténuer « de façon signifiante » la vague de Crab Island, à part peut-être lors des grandes marées où l’on pourra alors observer « des changements plus signifiants ».

31 octobre 2012 : An Bord Pleanala (organisme national indépendant qui préside sur les décisions d'une manière impartiale, efficace et ouverte, afin de s'assurer que la mise en place des grands projets d'infrastructures en Irlande respecte les principes du développement durable, y compris la protection de l'environnement) a tenu une audience dans le comté de Clare pour présenter l'application du projet de Doolin Pier et  l'étude d'impact environnemental associée.  West Coast Surf Club et l'Irish Surfing Association ont saisi cette occasion pour présenter les opinions de plusieurs témoins experts, notamment le Dr Shaw Mead, sur le manque d'informations critique dans l'étude d'impact présentée par le comté de Clare. Après avoir entendu les différents avis, An Bord Pleanála doit prendre une décision sur l'avenir de ce projet. Plusieurs alternatives:

  1. Refuser l'autorisation de l'aménagement proposé.
  2. Demander plus d'informations et de données avant de prendre une décision.
  3. Accorder l'autorisation avec conditions.

Début novembre 2012 : Forum public, à propos du projet qui devrait couter 8 million d'euros. Le nouvel embarcadère devrait permettre le transit des 70000 passagers qui utilisent annuellement le service actuel d'accès aux Iles.

5 mars 2013 : Projet approuvé.

20 aout 2014 : La construction de l’embarcadère devrait être terminée et il devrait être opérationnel.

Chronologie des faits

Laisser un commentaire