Le préfet des Bouches-du-Rhône donne deux mois à ALTEO pour se mettre aux normes

L’usine de production d’alumine de Gardanne appartenant à la société ALTEO a été mise en demeure le 21 juin 2016 pour non-respect des valeurs limites réglementaires de ses rejets (Arrêté du 21 juin 2016 de mise en demeure d’ALTEO).

ALTEO a été épinglée lors d’une inspection de la DREAL les 8 et 9 mars derniers pour deux raisons :

  • Non-respect des valeurs limites réglementaires de ses rejets pour les paramètres pH, DBO5 (Demande Biologique en Oxygène à 5 jours), MES (Matière En Suspension), mercure et zinc,
  • Après analyse du rapport d’autosurveillance, il s’avère que les rejets d’ALTEO ont dépassé, en janvier 2016, les seuils fixés pour les paramètres : pH, DBO5, débit et antimoine.

La mise en demeure prend effet à la date d’émission de l’arrêté. ALTEO dispose de deux mois pour se mettre aux normes et respecter les seuils spécifiés dans l’arrêté d’autorisation du 28 décembre 2015 (rappelons que cet arrêté est déjà une dérogation à la convention de Barcelone et qu’en ce sens, les rejets d’ALTEO sont doublement hors normes).

Laisser un commentaire